Dans quels cas choisir des tissus anti-feu ?

Lundi 26 juillet 2021

Rideaux occultants, voilages, couvre-lits, et coussin… Les textiles d'ameublement anti-feu offrent un large choix de motifs, de couleurs et de finitions, sans concession pour la sécurité des individus. Ils permettent de réduire la vitesse de propagation du feu et sont incontournables dans les établissements recevant du public (ERP). 

tissu anti feu

Norme anti-feu : qui est concerné ?

Chaque individu se doit d’adopter les bons gestes en matière de prévention du risque incendie. Cela inclut la mise à distance des produits inflammables par rapport aux corps chauds ou encore la vigilance renforcée auprès des enfants en bas âge. L’inspection régulière des installations électriques doit garantir leur conformité, notamment au niveau des interrupteurs, des prises et du disjoncteur de branchements pour une réaction rapide et efficace en cas de surcharge sur le circuit électrique intérieur. La conformité de tous les appareils et équipements branchés sur le circuit doit être vérifiée avant l’achat, mais surtout avant leur branchement sur circuit. Cela concerne l’ensemble des produits avec une vigilance particulière sur les dispositifs les plus à risque : chauffage d'appoint, appareils de cuisson, multiprises…  L’ameublement est quant à lui un vecteur de propagation du feu et doit faire l'objet d'une sélection appropriée, notamment dans l'aménagement des établissements recevant du public (ERP) qui engagent leur responsabilité vis-à-vis de la sécurité de leurs visiteurs.

La norme anti-feu dans les ERP

Les matériaux d’aménagement affichent des propriétés bien distinctes et des comportements au contact du feu qui se révéleront plus ou moins bien adaptés à leur utilisation dans un ERP. Les matériaux facilement inflammables sont d’office écartés au profit de catégories plus résistantes.

Initialement, le classement conventionnel français classait les matériaux de M0 à M4, avec :

  • M0 : incombustible ;
  • M1 : non inflammable ;
  • M2 : difficilement inflammable ;
  • M3 : moyennement inflammable ;
  • M4 : facilement inflammable.

Le classement M définissait la réaction des matériaux au feu pour les produits de construction depuis 1983, avant d’être abrogé en novembre 2002. Lorsque le produit dispose du marquage CE, c’est la norme NF EN 13501-1 qui permet d’évaluer le risque incendie propre à chaque matériau. Cette norme sert de socle au classement Euroclasses qui tient compte de 3 facteurs essentiels à l'anticipation du risque incendie :

  • le comportement au feu ;
  • la production de fumées ;
  • l'apparition de gouttelettes incandescentes.

Le comportement au feu s’évalue de A à F, la densité ou l’opacité des fumées de s1 à s3 et la quantité de débris enflammés de d0 à d2. Ce nouveau classement vise principalement les produits de construction tandis que le classement français M reste applicable aux produits d’aménagement comme les rideaux

Précautions relatives aux tissus et à l’ameublement

Certains établissements recevant du public impliquent un usage intense et fréquent de linge et de tissus d'ameublement. C'est le cas des hôtels, des résidences de courts et moyens séjours, des EHPAD ou encore des centres d'accueil spécialisés. Toutes ces structures possèdent des tissus d'aménagement et des jeux de linge de lits et de bain.

Ces ERP doivent intégrer le risque incendie des matériaux de construction régulés par le classement Euroclasses. Ils doivent également prendre en compte celui des éléments d'aménagement, comme les rideaux, qui restent soumis au classement français M. Les exigences sont susceptibles de varier selon les catégories et les types d’ERP concernés et les propriétés de la pièce d’ameublement. Par exemple, les rideaux et les voilages situés dans un escalier encloisonné doivent appartenir à la catégorie M1, alors que ceux destinés à occuper des locaux de superficie supérieure à 50 m² doivent entrer dans la catégorie M1 ou M2.

Qu'est-ce qu'un tissu anti-feu ?

Un tissu anti-feu a le plus souvent été soumis à un traitement spécial et peut par ailleurs être élaboré à partir de matière première moins sensibles à l’action du feu. La pertinence de l'emploi d’un matériau dans la lutte contre le risque incendie ne repose pas que sur l'inflammabilité. La capacité du produit à contenir la diffusion des fumées à travers l’espace est une qualité tout aussi essentielle dans les vastes établissements recevant du public. Certains rideaux sont ainsi qualifiés de « coupe fumée » en plus de leurs propriétés ignifuges.

Les hôtels, les établissements scolaires, les restaurants ou encore les hôpitaux doivent mettre en place des tissus d’ameublement respectant les précautions anti-feu propres à leurs activités respectives. Les tissus classés M1, ou B1 pour leur équivalence utilisée dans certains pays européens comme l'Allemagne, correspondent à des produits en tissu qualifiés « anti-feu » ou « non feu ».

21 place des Vosges
75003 Paris
Logo ASD Textiles
Dominique Bagé
+33 6 09 68 84 06